L’orchestre des jeunes

Tu as entre 15 et 25 ans, et tu as un bon contrôle de ton instrument ? Tu peux te joindre à l’OSJT !

Nous recherchons :

  • Cordes (violons, altos, violoncelles et contrebasses)
  • Vents (bois et cuivres)
  • Percussions

Les répétitions se tiennent les lundis soirs, de 18 h 30 à 21 h, dans les locaux du Collège Saint-Sacrement de Terrebonne.


Béatrice Madeleine CadrinBéatrice Madeleine Cadrin est passionnée par l’orchestre symphonique et la médiation de la musique. Qu’elle soit debout devant l’orchestre à le diriger ou assise au sein de l’ensemble comme instrumentiste, elle considère l’orchestre comme étant son réel instrument. Formée en interprétation musicale (alto et direction d’orchestre) au Conservatoire de musique de Québec, à l’Université Laval et à l’École supérieure de musique et de théâtre de Hanovre (Allemagne), elle achève cette année une maîtrise en musicologie à l’Université de Montréal. Elle a été sélectionnée comme participante à l’école d’été en direction chorale de l’Université de Sherbrooke (Campus de Longueuil) sous la tutelle du chef de choeur et compositeur Robert Ingari.

Elle a passé des années marquantes à la tête de l’orchestre de chambre La Sinfonia de Québec et de la chorale de la cathédrale anglicane Holy Trinity (Québec), où elle a démontré de l’initiative et de la créativité tant par des programmations innovantes que par la création d’une série de concerts-midis. Elle a continué à démontrer son doigté pour les programmations variées et attirantes durant son mandat comme responsable de la programmation culturelle du Marché de Noël allemand de Québec.

Béatrice a signé des arrangements pour quelques ensembles professionnels, dont trois opéras-jeunesse par la compositrice Nathalie Magnan produits par le Festival d’Opéra de Québec (Le serpent et le chat, 2016, Arthur, 2015, et La plus belle fleur du jardin impérial, 2014), de même que des arrangements pour les Jeux d’archets Suzuki entre autres pour des concerts avec les Violons du Roy et une pièce pour l’Orchestre de la Francophonie. Elle enseigne le violon à l’Académie Ste-Thérèse de Rosemère et retourne régulièrement diriger l’orchestre et l’ensemble à cordes au camp Cammac.

Ses activités comme altiste pigiste au sein des orchestres de Sherbrooke, Lanaudière, Drummondville et de la région montréalaise lui fournissent bien des sujets de réflexion sur la situation des orchestres symphoniques au Québec, réflexions nourries par des séjours prolongés à l’étranger (Europe et Californie). Au mois de janvier 2015, elle a assisté au Symposium sur l’avenir des musiciens d’orchestre tenu à Cologne, Allemagne.